Summary:

TORONTO Mercredi 29 juillet 2020 – Le 25 juin, les commissaires à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario et de la Colombie-Britannique ont produit un rapport d’enquête conjoint sur l’atteinte à la vie privée qui a touché des millions de clients de cette entreprise en 2019.

Depuis, LifeLabs a confirmé qu’elle observera toutes les ordonnances des commissaires ainsi que la recommandation contenue dans le rapport. Les bureaux des commissaires continueront de surveiller de près les progrès de l’entreprise en vue d’une pleine conformité.

Les commissaires Patricia Kosseim (Ontario) et Michael McEvoy (Colombie-Britannique) soutiennent qu’il est essentiel de publier le rapport d’enquête conjoint afin de jeter un éclairage sur les causes sous-jacentes de l’atteinte à la vie privée et de rétablir la confiance du public en faisant un compte rendu transparent de leur enquête et de leurs conclusions.

Cependant, LifeLabs a décidé de demander une ordonnance judiciaire afin d’empêcher la publication du rapport d’enquête conjoint des commissaires, en tout ou en partie, affirmant que certains des renseignements qu’elle a fournis aux commissaires font l’objet d’un privilège ou sont confidentiels, ce que contestent les commissaires. Les tribunaux ayant été saisis de cette affaire, nos bureaux ne feront aucun autre commentaire pour le moment.

Le mois dernier, les deux bureaux ont publié un résumé de leur enquête sur l’atteinte à la vie privée. Ils ont conclu que l’entreprise avait enfreint les lois sur la protection de la vie privée et omis de prendre les mesures de précaution nécessaires pour protéger les renseignements personnels sur la santé de millions de Canadiennes et de Canadiens.

 

This post is also available in: Anglais